Retour sur le Débat Citoyen Planétaire, à Orléans

Les résultats de chaque débat mettent en évidence des statistiques mais ne permettent pas de valoriser la richesse des échanges lors de cette journée consacré au « Débat Citoyen Planétaire sur l’énergie et le climat ».

Grâce à ses quelques citations, vous pouvez avoir un aperçu des discussions entre les participants :

« Il y’a le feu depuis 1972 et on a toujours pas réagi. »
« Le gouvernement devrait y être impliqué à tous les niveaux. »
« On doit prendre des mesures drastiques. »
« On fait passer les intérêts économiques d’abord. »
« Il faut déjà prendre conscience avant de passer aux actes. »
« Je ne comprends pas que les gens n’en ait pas conscience. »

« Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. »
« Le fossé social se creuse, il y’a d’autres préoccupations. »
« Il y’a quand même de plus en plus d’engagement dans les écoles. »
« Il y’a énormément de pubs, il faudrait utiliser ce média. »
« Il faut s’adapter aux nouvelles générations ultra-connectées. C’est un moyen de diffusion phénoménal. Il faut communiquer de façon positive. »
« Il faudrait avoir une vision à long terme. La vraie solution, c’est l’atténuation. De toute façon à plus 2°C, on est déjà dans l’adaptation. »
« La sonnette d’alarme ça fait 20/30 ans qu’elle est tirée. »
« Pour viser le long terme, il faut passer par le court terme. On est dans un monde qui voit à court terme. »
« Il faut encourager en montrant qu’on est sur la bonne voie. »
« La date du 6 juin 2015 restera peut-être la date où on a changé les choses. »
« Les résultats des négociations des Nations Unies depuis 1992 : concrètement qu’est-ce que ça a vraiment apporté ? »
« Il faudrait que de vraies décisions marquantes soient prises, pas juste des paillettes. Il n’y a pas d’engagement commun et solidaire. »
« Les décisions verticales ne devraient plus être. On doit avoir plus de courage politique. »
« On parle d’engagement citoyen mais le premier citoyen ne le fait pas ».
« Quel est le degré d’urgence pour que le monde réagisse ? »
« Il ne faut pas tout attendre du gouvernement. »
« Trop de réglementation tue l’innovation. »
« Il faudrait tout remettre à plat. »
« La réglementation thermique est déjà presque obsolète. On est en retard, en France, par rapport à nos voisins. »
« On est prêt à faire un effort à condition d’en voir les effets en retour. On ne voit aucun effet. »
« L’idée c’est de supprimer le carbone pas de le payer. »
« Non, je ne suis pas favorable à une taxe carbone. Il faudrait trouver une autre alternative ».
« Il faut mutualiser les usages de l’énergie. »
« Il faut plus de transparence. »
« C’est agaçant de devoir passer par la punition. Il faudrait trouver des leviers participatifs. »
« Il faut convaincre les dirigeants. C’est l’aspect financier qui a le dernier mot. »
« Les aides de l’État sont un bon levier. M ais sont-elles vraiment utilisées à bon escient. »
« Le changement climatique est une priorité nationale insuffisamment mise en œuvre. »
« Un pas en avant, deux pas en arrière. »
« 0 émission est-ce vraiment possible actuellement ? »
« Il faudrait fixer des seuils pour être contributeur ou bénéficiaire, créer un système de contribution paritaire. »
« Tous les pays devraient faire des efforts financiers ».
« La gouvernance mondiale permettrait de palier l’individualisme étatique. »
« L’examen des rapports des autres pays sur leurs efforts d’atténuation et d’adaptation devrait être confié à une instance internationale. »