Dernière intersession de négociations à Bonn

A l’issue de cette dernière intersession officielle, les négociateurs ont abouti à un texte de 55 pages, que certains qualifient communément de « brouillon ».
La session de négociation avait pourtant mal commencé : le texte d’une vingtaine de pages proposé, avait été jugé insatisfaisant par les pays du Sud, du fait du manque de précisions sur l’aide promis à ces pays pour leurs contraintes d’adaptation. Plus de précisions en consultant cet article.