Bilan de la première semaine de négociations

picturesque green field and blue sky

A l’issue de la première semaine de la COP 21, les négociateurs ont remis un nouveau « brouillon » d’accord samedi 5 décembre à la présidence française. Ce brouillon comporte une quarantaine de pages avec les « propositions de compromis » et cinq pages « de notes de réflexion ».

Le texte comprend néanmoins plus de 900 crochets, c’est-à-dire des phrases ou sections de phrases sur lesquelles les négociateurs ne sont pas parvenus à tomber d’accord et qu’il faudra trancher d’ici la fin de la Conférence.
« Les ONG qui suivent les débats en tant qu’observateurs distinguent plusieurs dossiers clés pour la réussite, ou l’échec, d’un accord à Paris : le financement de la solidarité climatique ; l’enjeu de la protection des populations les plus vulnérables aux effets du réchauffement ; la révision des engagements des pays avant 2020, la date prévue pour l’entrée en vigueur de cet éventuel accord ». Ce lundi 7 décembre, le texte a été transmis aux ministres de l’environnement et/ou de l’énergie des 195 pays pour aboutir à son adoption d’ici jeudi 10 décembre, « pour respecter les délais nécessaires à la validation juridique du texte par les pays et à son indispensable traduction » a affirmé Mr FABIUS.

Pour obtenir des précisions sur le bilan de la première semaine de négociation et sur le programme de cette seconde et dernière semaine, consultez les articles suivant :

– sur la composition du texte, consultez cet article.
– sur l’avancement des négociations et sur le brouillon d’accord, consultez ce premier article, ce second article, ou encore ce troisième article.